Les dizaines de milliers de personnes rassemblées devant le Tribunal ont exigé, à la suite d'Assa Traoré, que la vérité soit rendue et que la justice soit appliquée pour son jeune frère Adama. Lors de ce rassemblement, elle a pris la parole pour rappeler les conditions de la mort de son frère, en 2016, suite à une interpellation le jour de ses 24 ans. Une nouvelle autopsie médico-légale confirme à ce jour l'hypothèse d'une mort par plaquage ventral et étouffement lors de l'interpellation. Des Etats-Unis à la France, mettons fin à ces injustices. Pendant encore une semaine, dans toute le pays, des rassemblements sont organisés pour affirmer la solidarité des français·e·s avec toutes les victimes de racisme et de violences policières.

Pour plus d'informations, on t'invite à lire le dernier édito d'Anaïs juste ici.