Par Aurélie Biancarelli-Lopes, adjointe au Maire de Marseille en charge de la recherche, de la vie étudiante et de lʼenseignement supérieur.


Durant l’année 2020, la crise sanitaire de la COVID-19 a mis en exergue les situations de précarité des étudiant·e·s et la Ville de Marseille s’est mobilisée au côté de ses partenaires institutionnels et associatifs pour proposer des solutions d’urgence en matière d’accès à l’alimentation, au logement, à la santé et à l’enseignement à distance.

Il y a quelques semaines, Clarté m'interrogeait sur l’action qu’une municipalité pouvait mettre en place en matière de soutien à l’université. Je présentais alors les liens que nous avons construits avec nos partenaires institutionnels et les grandes lignes de la politique publique de l’ESR et de la Vie Etudiants.

Je souhaite aujourd’hui revenir sur le dispositif opérationnel que j’ai souhaité mettre en place en collaboration avec le CROUS d’Aix-Marseille-Avignon.

Depuis le début du mandat, la question du logement étudiant est un sujet récurrent pour l’élue que je suis. La ville de Marseille manque cruellement de logement en cité et résidence universitaire du CROUS, son parc de logement offre aujourd'hui près de 5 200 lits à Marseille (équivalent à la Ville d’Aix- en-Provence), répartis sur les différents campus (Nord-Etoile, Luminy, Centre-ville, Timone). Ce qui représente moins de 10% des étudiants de notre villes hébergés en Cite U.

Cela signifie donc que la majorité de nos étudiant·e·s se logent dans le parc privé. Outre le coût, se pose la question de la qualité du logement. C’est majoritairement parmi celles et ceux qui ne sont pas en Cité Universitaire qu'apparaît également un besoin d’hébergement d’urgence en cours d’année : rupture familiale, perte d’emploi … Les raisons sont diverses et il s’agit pour nous de construire une réponse à ces situations d’urgence.

Nous avons donc décidé de nous engager fortement sur ces questions, j’ai présenté deux rapports lors du dernier conseil municipal du 21 mai. Ils sont une nouvelle étape de notre engagement à améliorer les conditions d’accueil et de vie des étudiant·e·s parce que ce sont deux des facteurs déterminants de réussite dans les études supérieures. A travers ces deux rapports nous faisons le choix de soutenir le CROUS d'Aix-Marseille Avignon.

Le premier rapport a pour objet d’apporter notre contribution à la réhabilitation de la Résidence étudiante Galinat. Situé face au Campus Santé Timone, cet ensemble immobilier est constitué d’un Restaurant Universitaire sur trois niveaux et de trois ailes, comprenant, elles, 312 chambres de 9 m2 et des espaces collectifs (dont les sanitaires). Cette opération de réhabilitation, vise à améliorer la qualité de l’offre de logement du Crous dans un secteur où la demande est très forte.

Elle comprend plusieurs volets dont :

  • Une adaptation et une rénovation des installations techniques communes au Restaurant Universitaire et à la Cité Universitaire
  • L’insertion de cabines sanitaires trifonctions dans les 312 chambres de la Résidence universitaire
  • La création de 8 chambre supplémentaires.

Ce soutien va permettre d’accompagner la démarche d’extension et de modernisation du patrimoine existant engagée par le Crous, pour développer son offre de logement principalement à Marseille et d’anticiper l’évolution des effectifs dans l’enseignement supérieur. Ce soutien répond donc à la fois à un besoin social et à un enjeu d’attractivité en matière d’Enseignement Supérieur pour la Ville.

Cette offre sera complétée d’ici 2025 par la création de nouvelles Résidences étudiantes à Marseille pour lesquelles nous nous engageons à soutenir le CROUS.

Vous l’avez compris, nous souhaitons faire du soutien à la réhabilitation et à la construction de logements dans le parc social du Crous une priorité, afin de permettre l'hébergement des étudiant·e·s dans des conditions favorables à leur épanouissement et d'accroître le potentiel d'accueil, dans l’hypothèse plus que réaliste d’un accroissement de l’effectif dans l'enseignement supérieur à Marseille évalué à 9 % à horizon 2025.

Le deuxième rapport a pour objet de définir le partenariat entre le Crous d’Aix-Marseille-Avignon et la Ville de Marseille.

Parmi les activités du Crous d’Aix-Marseille-Avignon, la Ville de Marseille a décidé de soutenir quatre actions en direction des étudiants, qui contribuent à réduire les situations de précarité et d’isolement, à améliorer leurs conditions d’accueil et de de vie, et plus globalement, à l’attractivité de l’enseignement supérieur à Marseille.

La première consiste à soutenir les dispositifs d’accueil des étudiant·e·s mis en œuvre par le Crous, tels que le recrutement d’étudiant·e·s référent·e·s, la participation au Guichet unique multi-services à destination des étudiants internationaux piloté par Aix-Marseille Université, ou encore la mise à disposition de kits d’accueil pour nos jeunes néo-marseillais·es.

La deuxième action soutenue par la Ville de Marseille vise à améliorer les conditions de vie des étudiant·e·s par la promotion de la fréquentation des Restaurants Universitaires, en offrant les déjeuners aux étudiant·e·s marseillais·es durant une semaine, dans les RU marseillais à l’occasion de la rentrée et durant le dernier trimestre 2021, un soir par semaine au Restaurant Universitaire Canebière, afin de contribuer à l’animation de la vie étudiante dans le centre-ville de Marseille.

La troisième action a pour objet de renforcer les dispositifs de soutien psychologique initiés durant la crise sanitaire, afin de prendre en charge les étudiant·e·s en situation de mal-être et de prévenir l’évolution vers des situations plus graves.

Enfin, c’est sur la quatrième action que je souhaite attirer toute votre attention, elle va permettre de répondre de façon inédite aux situations d’urgence en matière d’hébergement pour les étudiant·e·s par la réservation d’un contingent de logements en résidence universitaire dès la rentrée 2021. Après examen par le Service Social du Crous, les étudiant·e·s en situation d’urgence pourront être hébergé·e·s sans contrepartie de loyer, pour une durée limitée. Cette initiative sera complétée par un accompagnement social individuel des étudiant·e·s concerné·e·s, afin de trouver des solutions pérennes de logement et de mobiliser les aides financières adaptées à chaque situation.

Ces deux rapports sont le fruit du travail que nous avons engagé dès le début du mandat avec le rectorat, le CROUS, Aix-Marseille Université, les établissements du supérieur, les associations étudiantes ou non qui œuvrent en matière de lutte contre la précarité étudiante.